citations

Shakespeare: »quelle terrible époque que celle où des idiots dirigent des aveugles;Chateaubriand:il est des époques où il faut être économe de son mépris tant il y a de nécessiteux;Malraux:si cette nuit doit être une nuit du destin,bénédiction sur elle jusqu’à l’apparition de l’aurore;De Gaulle-fin des mémoires de guerre:vieil homme,recru d’épreuves,détaché des entreprises humaines,sentant venir le froid de la mort mais jamais las de guetter dans la nuit les premières lueurs de l’aurore;Giraudoux dans Electre:elle: »comment cela s’appelle-t-il?Lui: »cela porte un très beau nom,femme Narsès,cela s’appelle l’aurore:Malraux dans une commémoration d’un maquis:et vous qui avez été mes compagnons d’hier et qui serez peut-être mes compagnons de de main;Pascal:le Christ est en agonie jusqu’à la fin du monde;il ne faut pas dormir pendant ce temps-là;le Christ:que votre parole soit oui,oui,non,non;Saint Thomas d’Aquin:avoir la foi sans la connaissance c’est avoir la vérité dans une tête vide;Rutebeuf:que sont mes amis devenus que j’avais dans mes bras tenus et tant aimes?Ce sont amis que vent emporte et ils frappèrent à ma porte;René Char;l’homme de Lascaux est un million de fois plus lumineux que l’homme moderne;Peguy:le monde moderne est contre tous les mondes;de Gaulle le 18 juin 1940:la flamme de la résistance française ne s’éteindra pas;Saint Paul:la lettre tue;seul l’esprit vivifie;Napoléon à un de ses proches qui lui demandait ce qu’avait été pour lui la révolution:vanité;Joseph de Maistre:depuis la réforme la guerre contre la vérité est déclarée;Claude:d’aucun Saint il n’était dit qu’il était nécessaire;Luther était nécessaire;Jean Bodin dans « la républque »-XVI° siècle:il n’est richesse que d’homme seule;Musset:Voltaire et ton hideux sourire;Léon Daudet:le stupide XIX° siècle;Malraux:le XXI° siècle sera un siècle de sexe et de sang;Léon Bloy:le bourgeois est  avare et sentimental;Bernanos:enlevez le curé d’un village  et les paysans adoreront les cochons-dans le Languedoc athée,les paysans,très pauvres, appelaient leur unique cochon:lou missié-monseigneur en langue d’oc–Marie Rouanet dans « le printemps des asphodèles »;Pascal:de tous les corps ensemble ne put venir un mouvement de l’esprit;de tous les mouvement de l’esprit ne peut venir un mouvement de charité;c’est d’un autre ordre,surnaturel;Bernanos:les optimistes sont des imbéciles heureux;les pessimistes des imbéciles malheureux;Sainte Thérèse d’Avila,Docteur de l’Egise:mourir de ne pas mourir;Shakespeare dans je ne sais plus quelle pièce ,la femme du héros le dos contre un précipice:elle: »je vous fais un collier de mes bras,allez-vous  repousser votre femme?lui: »pends ,mon âme,pends comme un fruit mûr jusqu’à ce que l’arbre meurt »;Sainte Catherine de Sienne,Docteur de l’Eglise,mourante:sangue,sangue,anima mea;Léon Bloy:l’argent est le sang du pauvre;Pascal:Descartes,incertain et inutile »;le même « toute cette philosophie ne vaut pas une heure de peine;Péguy:Kant a les mains pures mais il n’a pas de mains;De Gaulle:la grandeur ne se divise pas;Saint Louis:les trois lys  représentent la foi,la chevalerie et la sapience;Pierre Reverdy,poète, à propos de sa femme aux pieds de l’abbaye de Solesmes:mon esprit délivré de ces chaînes anciennes pour mieux s’enrouler dans les tiennes;Claudel dans le livre de Christophe Colomb avec sa seule ânesse :paie tes dettes,Christophe,paie tes dettes; le Christ:la chair ne sert de rien;seul l’esprit vivifie;Pascal:je ne crois que les témoins qui se font égorger;Malraux dans Lazare:j’avais quitté la terre;De Gaulle:les français veulent se ruer vers la servitude;Valéry-du mêle ordre dans Variétés:l’Europe veut visiblement être gouvernée par un directoire américain;Napoléon sur l’Angleterre -dont je viens-:une nation de boutiquiers;Le Comte de Chambord ,héritier du trône des capétiens:ma personne n’est rien;mon principe est tout;Bernanos:les petites tantes surréalistes se roulent par terre de rire;de Gaulle:la démocratie n’a jamais rien fait;Churchill au moment de Munich:vous avez préféré le déshonneur à la guerre;vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre;Sainte Edith Stein,juive convertie au catholicisme et carmélite avant d’entrer dans la chambre à gaz:je meurs pour mon peuple;Gertrud Von Le Fort,son amie dans la résistance au national-socialisme :plus une femme est femme,plus elle est sainte;Clovis en entrant dans l’église de son baptême:sommes-nous déja au Paradis?Je vais aller chercher mon pain quotidien;Claudel à la fin du Soulier de satin:délivrance aux âmes captives-explicit opus mirandum-à quoi répond le pédéraste Gide:heureusement qu’il n’y avait pas la paire.Dans un prochain article:les citations les plus viles.Bonne lecture et haut les coeurs!.

abonnement gratuit:brandenburg.olivier@orangefr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s