Intelligence et amour

Il ne faut jamais opposer ce que Dieu a uni même si les deux composés sont d’un autre ordre comme Dieu et l’homme ou différents comme l’homme et la femme.
Il est d’évidence naturelle dans un premier temps puis raisonnable dans un second que l’intelligence en comprenant le réel aime ce qui est bien et déteste ce qui est mal comme le coeur est attiré par ce qui est bien et repoussé par ce qui est mal.
Il en va ainsi dans tous les domaines:pour les Ecrituress sacrées comme profanes, qui peuvent faire vivre ou tuer,l’affectivité-de l’amourette éphémère à l’ennui insurmontable,de l’esthétique-du beau au laid,de la politique-du bien commun aux biens individuels,l’économie des biens à destination commune aux biens aux biens soit totalement propres ou collectivisés,etc
Quand il n’en va pas ainsi ,nous vivons au « temps des hommes doubles » « diagnostiqué par Aragon pour le siècle dernier et ses fleuves de sang et,pire,à celui des homme multiples comme en ce siècle, »un siècle de sexe et de sang »-Malraux.
Conclusion:ou « amour et vérité  » s’embrasseront » dans un baiser de paix pour donner naissance à cette « civilisation de l’amour » prônée par Saint Jean Paul II et sa culture de vie ou « mensonge et haine » s’embrasseront dans un baiser de la mort,sa civilisation de la haine et sa culture de mort.
Tout semble montrer que la seconde hypothèse l’emportera tant il est de plus en plus facile à une infime minorité de pervers sexuels entre autres de triompher des bien-pensants athées ou croyants ce qui montre leur incroyable faiblesse!
Mais,selon le proverbe portugais mis en exergue par Paul Claudel au « Soulier de satin », »le pire n’est pas toujours sûr ».
Alors,peut-être viendra où à l’ordre « ouvrez-vous,portes éternelles » sera donnée la « délivrance aux âmes captives »!
A chacun selon son tropisme ou son charisme mais refermons cette parenthèse historique mortelle qui s’est ouverte avec la Renaissance et ses fleuves de sans des guerres de religion et est arrivée à un tel point que la rupture et la mort sont proches,tout ces temps modernes funestes et mortifères ayant pour l’essentiel consisté par le combat entre des coeurs errants car refusant l’intelligence et des intelligence sèches car refusant le coeur!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s