Le roi,les grenouilles et les crétins

Il suffit aux grenouilles,animal fort sympathique mais guère réputé pour son intelligence,de se trouver près d’un peu d’eau-une mare,par exemple- pour qu’elles se mettent à coasser sans cesse.Il en va de même pour les crétins:il suffit qu’une poignée,un très petit nombre ou un petit nombre  disent ou écrivent sur un sujet lilliputien quelques vérités premières pour qu’eux même

et un vain peuple,quand le désert croît,les prennent pour des génies.Ainsi,la crétinerie d’endémique devient épidémique à une vitesse foudroyante et touche tout le monde ou presque.De  fait,Keynes,bi-sexuel notoire,se rend compte après la première guerre mondiale que les dépenses de l’Etat stimulent l’économie.Il appelle ce phénomène banal et évident mais pas éternel sous peine de ruine totale, d’un nom très scientifique « multiplicateur »,il en donne vaguement une estimation chiffrée puis conseille à une économie mondialisée par la colonisation européenne à continuer,voire augmenter les injections de l’Etat dans les économies rendues inévitables par la guerre.Survient la crise de 1929 due à des excès massifs de crédits pour reconstruire des économies dévastées physiquement par les hostilités,la Belgique et la France du Nord et de l’Est,notamment, en attendant que les allemands aient les « réparations » que le traité de Versailles leur a imposées,d’un montant colossale et une durée itou.L’Allemagne devant payer très vite et régulièrement pendant très longtemps,il est raisonnable d’accorder beaucoup de crédits tout de suite.Mais l’Allemagne ne paie pas.

Que faire?Les américains qui ont fort peu participé à la guerre et qui,vu leur richesse,n’en ont guère été affectées,imposent l’abaissement du montant des réparations à deux reprises mais l’Allemagne ne paie toujours pas tandis que les crédits continuent à recouvrir l’Europe jusqu’à ce que ,brusquement,tout s’arrête.La situation devient partout catastrophique et l’idée lumineuse de Keynes va être appliquée partout aussi;ainsi les dépenses des Etats vont suppléer à l’absence de crédits privés.Mais cela ne marche pas du tout et,en plus, Hitler,dont Léon Blum avait dit auparavant « qu’il était non seulement éloigné du pouvoir mais de l’espérance du pouvoir », arrivé au pouvoir, annonce officiellement que l’Allemagne ne paiera plus rien du tout.

La drogue étant en quantité insuffisante,le même Léon Blum et tous les autres en rajoutent entraînant des dévaluations en chaîne partout.L’Allemagne s’étant mise en autarcie,ses usines d’armement tournant à plein,résorbant le chômage repart tandis que personne ne peut évaluer la valeur du Mark utilisé puisqu’il ne sort que très peu des frontières et ne peut être comparé.

La seconde guerre survient alors dans une situation hors Allemagne et Russie invérifiables car closes,catastrophique mais elle a l’avantage de relancer les dépenses d’armement ;les états désunis entrés en guerre verront alors leur économie repartir en flèche ce que le New Deal keynésien des « têtes d’oeuf »,une poignée de crétins,n’avait pas réussi à faire car ,selon cette idéologie dans la mesure où elle est vraie, très insuffisant.

L’économie mondiale rentre alors en guerre mais comme dirait Kipling « ceci est une autre histoire ».

Que vient faire le Roi dans cette affaire de crétins?Il y a plus de chose dans une seule tête que dans x ou y têtes,pourvu qu’elle soit bien conseillée et pas par des crétins,ce qui est presque toujours le cas,les Rois connaissant leur métier et non les têtes d’oeuf et les peuples

Les braves grenouilles coassent: »un Roi »-et elles ont raison,n’en déplaise à ce vieux libertin de La Fontaine.Alors toutes deviendront, comme Saint Thomas d’Aquin,des « boeufs silencieux » « dont les mugissements retentiront dans le monde entier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s