Le Roi de France est empereur en son royaume

Cette loi fondamentale fut respectée avec bien des combats jusqu’à la défaite de Napoléon I,après laquelle,la France fut placée sous la tutelle de la Saint Alliance et perdit toute possibilité d’avoir des alliés de façon indépendante.
Elle ne retrouva cette liberté qu’à la fin du XIX° siècle-la Prusse ayant mis fin à cette Sainte Alliance en s’attaquant et en battant l’Empire d’Autriche en 1864 à Sadowa puis la France à Sedan en 1870 et en créant un Empire purement allemand par la force et de tendance protestante,le détachant du Saint Empire majoritairement catholique,tout au moins quant à ses empereurs – en s’alliant avec la Russie puis,grâce à l’Entente cordiale,avec l’Angleterre,mettant fin à près de mille ans d’hostilité,alliances qui lui permirent d’être le fer de lance de la victoire lors de la première guerre mondiale qui éclata par le fait d’un mécanisme d’alliances implacable qui fut à l’origine de cette guerre.
Le symbole de cette indépendance était le fait que seul le Roi des francs puis de France portait une couronne fermée alors que les autres souverains en portaient une ouverte en signe de soumission à l’Empereur.

Dans la négociation du Traité de Versailles,la France se soumit aux quatorze points de Woodow Wilson,Président des états désunis,qui devint ensuite fou, et dernier venu dans cette guerre par force,à la suite du naufrage du Lusitania,un paquebot de voyageurs transportant des américains coulée par une torpille envoyée par un sous-marin allemand.

La France était de nouveau découronnée.
Pour retrouver des alliés,elle organisa la Petite Entente avec des pays nouveaux ,issus du démantèlement de l’Empire ottoman ou de l’Empire d’Autriche -Hongrie,une alliance contraignante mais avec des pays faibles que,de plus,elle ne respecta pas comme lors accords de Munich où elle abandonnant à l’Allemagne d’Hitler,son alliée,la Tchécoslovaquie,sous la pression de l’Angleterre et de l’opinion publique pacifiste.Pour la seconde guerre mondiale,engagée par une cascade d’accords non tenus par la France jusqu’à l’invasion de la Pologne par l’Allemagne-c’était l’agression de trop-et ,bon gré,mal gré,à la suite de l’Angleterre,elle déclara la guerre à l’Allemagne,tout en laissant la Pologne  être écrasée,sans lever le petit doigt.

« Ayant perdu une bataille mais pas la guerre »-de Gaulle le 18 Juin 1940-la France fut vassalisée par son vainqueur,jusqu’à ce que de Gaulle parvint à imposer que la France soit représentée à la signature de l’armistice.Le signataire allemand ne put s’empêche de dire: »Quoi,même les français? »

La France Libre,après bien des combats contre ses alliés dont le plus acharné fut celui mené contre Roosevelt,Président des états désunis qui  haïssait la France et de Gaulle, et l’écarta des négociations de Yalta qui donnaient à l’URSS de Staline toute l’Europe orientale et centrale et aux états désunis toute l’Europe occidentale.

Pour une brève période,la France redevint sous de Gaulle empereur en son royaume mais ses successeurs en acceptant d’entrer dans l’otan la découronnèrent.
A son retour au pouvoir,après avoir réglé l’affaire d’Algérie et ayant ainsi les mains libre,il mit en oeuvre un processus de retrouvaille de cette indépendance jusqu’à quitter l’otan en chassant de France son Etat-Major et en créant une force de dissuasion nucléaire indépendante.Après l’échec du Plan Fouchet qui aurait créé une Europe politique indépendante,de Gaulle se tourna vers l’Allemagne d’Adenauer et signa avec lui un traité d’amitié mais auquel un préambule imposé par le Bundestag enleva toute réalité.Il se tourna alors vers la Russie avec sa politique « de détente,d’entente et de coopération » qui contribua grandement à ébranler cet empire,notamment après ses voyages triomphaux en Pologne puis en Russie même.

Après la mort imprévue et brutale de Georges Pompidou,son successeur,le nouveau Président,Giscard,après un message en français célébrant sa victoire aux élections présidentielles de 1974, crut bon de le répéter en anglais.

Puis la France se soumit à la Commission européenne et enfin réintégra l’otan sous la pression de toux ceux « qui voulaient se ruer vers la servitude »-de Gaulle.
Nous en sommes là et la France a commencé à faire des guerres qui ne sont pas les siennes-en Irak,la première des deux guerres contre ce pays,en Lybie,en Syrie,en Ukraine,puis en préparant celles contre la Russie puis la Chine,toujours sous la houlette de l’otan avec un laquais danois à sa tête,qui sert servilement d’homme de paille, mais celles des états désunis voulant,même au prix d’une nouvelle guerre mondiale,maintenir leur hégémonie.

 

Sauf à mourir,la France doit retrouver sa couronne fermée,ce qui ne signifie pas « la seule France » de Maurras,mais une France qui choisit librement ses alliées et non sous la pression d’un autre pays,en l’occurrence des américains et de leurs caniches anglais et allemands.Et déjà des signes encourageants apparaissent en Hongrie,en Pologne,en Serbie,en Croatie,en Slovaquie et même,quoique timidement,en République tchèque.
Tout naturellement et sans volonté hégémonique qui serait en contradiction avec sa propre volonté d’ indépendance et hors des nécessités du temps,par sa puissance et son prestige ou ce qu’il en reste,elle serait à nouveau le fer de lance d’une nouvelle Europe des patries,celle de de Gaulle et non d’une Europe américaine.

Quant à ces pays qui se croient trop faibles et veulent intégrer eux aussi l’otan,pensant naïvement que les états désunis viendraient à leur secours en cas de danger alors que,comme en Ukraine,ils fomenteraient des coups d’état pour mettre à leur tête des hommes de paille,la présence en leur sein d’une importante communauté musulmane les mettent en grand danger comme c’est la cas pour la Macédoine et le Monténégro,l’Europe se taisant et,comme à l’habitude ,ne faisant rien.

Pour le Kosovo dont l’indépendance fut imposée par les états désunis,il  n’est plus que le pays de tous les trafics,de drogue et d’armes,notamment pour les djihadistes.

Reste une Bosnie,création artificielle,en réalité divisée entre ses trois communautés depuis toujours,serbe,croate et musulmane.

 

La tâche est donc rude et trop rude pour des démocraties tolérant tout: »Tolérance et apathie sont les signes de la mort d’une civilisation »-Aristote-et seuls l’instauration de régimes politique dits « mixtes » ou « composés »,déjà prônés par Aristote et Saint Thomas d’Aquin et commencé à être mis en oeuvre par de Gaulle et sa « monarchie républicaine » s’appuyant sur la participation de tous,chacun à son rang, peuvent sauver cette vieille Europe et la rajeunir en s’appuyant sur son passé glorieux mais en se tournant aussi délibérément vers l’avenir,qui n’est pas que la pseudo-révolution numérique qui n’a en elle même aucun sens,mais cette « civilisation de l’amour » chère à Saint Jean Paul II, et non vers des vieilleries socialistes,social-démocrates ou libérales,mais une civilisation dont les membres ont selon l’expression de Jacques Maritain  « l’esprit dur et le coeur doux » et non,toujours selon lui « ceux qui ont l’esprit mou et le coeur sec » ou autre éternelle variante du genre humain « ceux qui ont l’esprit sec et le coeur sec ». .

.

« .

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s