L’univers n’est pas un immense système mathématique

L’utopie des scientifiques « modernes »  qui finissent tous scientistes à de rares exceptions est de réduire le monde à un gigantesque système mathématique.

Il semblerait que leur angoisse métaphysique qu’il partagent avec tous,mais eux plu que d’autres et donc avec  une « recherche » sans fin, soit apaisée par cette croyance et y trouve même « Libération » et « Emancipation »:être un rouage dans un immense rouage dont le mécanisme peut être connu et mis à son service par la technique mais dont la fin est inconnue et inutile à connaître, et les voila satisfaits mais hargneux vis-à-vis de ceux qui croient à l’inverse qu’au fond seule la fin compte,tout le reste qui est peut-être réduit à une montagne de chiffres n’étant en quelque sorte qu’un « gros animal »-Simone Weil-automatique qui tendrait à nous écraser, un monde froid,sans âme,sans liberté,sans amour et tous ces crétins s’en félicitent et font tout pour hâter cette domination et anéantissement  de tout ce qui fait l’honneur d’être et l’honneur de Dieu.

D’une façon ou d’une autre,même si elles cèdent souvent à cette tentation,toutes les religions s’opposent frontalement à cette conception qui au fond n’est qu’une autre religion,la religion du Nombre qui est un Dieu chez Pythagore et bien d’autres,tous ces « philosophes »-« des antrhoposophes selon Jacques Maritain ou des théosophes- qui veulent raisonner « more geometrico »,de Platon: »Nul n’entre ici s’il n’est géomètre » à Descartes qui réduit tout ce qui n’est pas son Moi  à une étendue quantifiable et qui « ne sent pas » et il donne un coup de pied à son chien,pour aboutir à Spinoza auteur de cette formule stupide et bien d’autres.
En vérité,ces scientifiques et leurs esclaves « philosophiques » ne sont que des kabalistes archaïques qui cherchent à tout réduire à des chiffres ou des nombres:plus de mystère:il suffit de trouver enfin les nombres mystiques et « Le mystère est mis  en pleine lumière ».Raymond Abellio affirmera que « La Bible est un document chiffré »

Pourtant Chateaubriand affirme,par exemple, « Qu’ajouter des chiffres à des chiffres n’aboutit qu’a des chiffres »,les mathématiques seraient donc une simple tautologie dont le signe majeur est =;bref tout se vaut et rien ne vaut rien.

A l’inverse l’arithméticien L’Hermitte conseille de se méfier de sa propre science et un scientifique passé à la philosophie Emile Meyerson affirme qu’au bout de toute science reste ce qu’il appelle « l’irrationnel » qui résiste à toute investigation scientifique.Lui-même et Rémy Brague nous disent que « Nous faisons de la métaphysique au quotidien »

 

André Maurois dans « Le peseur d’âme » imagine un savant qui pèse un homme vivant puis mort pour voir si quelque chose comme une âme avant disparu, le corps du cadavre pesant  moins lourd que celui du même homme  vivant:hélas les résultats sont incertains,l’infiniment petit  ne pèse pas lourd.
Un chirurgien complètement crétin affirme qu’il « n’a pas trouvé d’âme sous son bistouri ».

« Et l’âme dit Brigitte »: la fille de l’hématologue Bernard pose cette question à son père qui a passé sa vie à calculer tout ce qui peut exister dans le sang.Un autre hématologue naguère célèbre Hamburger-comme chez Mac donald- devenu fou ne reconnait plus ses enfants dont le chanteur Michel Berger ni sa femme mais seulement sa maîtresse:il est passé « de l’autre côté du miroir ».
Bacon le prétendu et enième fondateur de la science expérimentale  affirme: »Un peu de science éloigne de Dieu,beaucoup en rapproche »:plus on est ignare crasse,moins on croit en Dieu.
Einstein farouche déterministe de la quantité-la théorie quantique et sa relative indétermination le mettra en fureur-dira: »Et dire que tout cela a probablement un sens » en se grattant sa tête hirsute.

Le philosophe catholique Jean Guitton  montre une rose-peut-être d’automne « plus qu’une autre exquise »-aux frères Bogdanov,certes un peu farfelus, et ceux-ci sont renforcés dans leur conviction « qu’autre chose existe que leurs chiffres ».
Le philosophe aristotélicien et thomiste Marcel de Corte affirme que « la science moderne-purement quantitative-est un nihilisme ».

L’ésotéricien René Guénon écrit un livre: »Le règne de la quantité et les signes des temps »:apocalypse.

Jadis les animistes croyaient que derrière ou au dessus de toute chose visible il y avait une âme.

Bergson demande « un supplément d’âme ».

Les « géants » du numérique sont tous Pro-mort.

Les dépendants de leur petit téléphone marchent dans la rue comme des zombies,des morts-vivants.

Tous ces jean-foutre feraient mieux de comprendre,au lieu de s’acharner  à « l’oubli de l’être »-Heidegger- l’évidence naturelle selon laquelle  tout être est acte d’être,incommensurable- mais étant créé leur acte d’être est imparfait,seul Dieu étant « Pur acte d’être »-Etienne Gilson.

 

« LE MONDE MODERNE EST CONTRE TOUS LES MONDES »- CHARLES PEGUY

« LE MONDE MODERNE EST UNE CONSPIRATION CONTRE LA VIE INTERIEURE »-GEORGES BERNANOS

DIEU N’ETAIT PAS DANS L’OURAGAN MAIS DANS LA BRISE

 

.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s