« A bout de souffle »-Godard, »le plus con des suisses pro-chnois »- et automates de Vaucanson

Toynbee ou Spengler, à peu près contemporains,dans leur recherche sur les causes du déclin puis de la mort des grandes civilisations ont,semble-t-il,peu  porté leur regard pourtant avisé sur celle qui est probablement la plus importante,la mécanisation,l’automatisation,la robotisation de tout ce qui est vivant.
Seuls  des « non-historiens » l’ont relevée:venus d’horizons très différents tels Léon Chestov,Simone Weil,Marin Heidegger,Jacques Ellul,et,le plus « prophète » de tous,Georges Bernanos dans « La France contre les robots »-1945.

Quant à l’historien des relations internationales Jean-Baptiste Duroselle il nous montre comment « Tout Empire périra ».

Bergson dans « Le rire » affirme que ce dernier naît d’une mécanisation d’une attitude,par exemple,un homme qui se flanque par terre en gesticulant.
Mais est-ce si drôle?

 

Environ vers l’an zéro AVJC ou APJC,l’Empire romain,après un siècle de guerres civiles,proches: »Guerres sociales » et étrangères,a presqu’atteint sa surface maximale et la population de Rome aussi-environ un million d’habitants- presque tous oisifs et se précipitant vers des Jeux de plus en plus sanguinaires:Empereurs,nobles,ploutocrates,magistrats,soldats,femmes,enfants,affranchishis,s,,esclaves,affranchis  et populace remplissent toute la journée un Colisée de 300 000 places,soit presque  toute la population en âge:environ 100 gladiateur,en réalité de grands criminels qui pouvent ainsi échapper au châtiment et  gagner des fortunes, « morituri te salutan »  y meurent chaque jour puis vinrent les chrétiens,hommes,femmes et enfants mais parfois les bêtes sauvages leurs léchaient les pieds:le stoïcien Marc Aurèle qui,pour dormir,prenait chaque soir sa ration d’opium,ne fut pas le dernier persécuteur,pas plus que le chéri de la lesbienne Yourcenar Hadrien toujours flanqué de  son giton.

Seul Constantin le Grand mit un terme définitif à ces boucheries

Pendant ce temps ailleurs et nulle part,la machine romaine,imperturbable,tournait de plus en plus dans le vide:les aruspices prophétisaient,les pontifes sacrifiaient,les artistes peignaient,sculptaient,composaient des hymne,les généraux commandaient,les soldats se battaient et construisaient,les colons colonisaient  et les légionnaires élisaient des chefs de légion Empereurs:trois dans « L »année des trois Empereurs »

A Rome et en Italie la population s’effondrait:contraception,avortement,infanticide,exposition d’enfants « mal-nés »,divorce:il n’était pas rare qu’hommes comme femmes « émancipées »,participant aux orgies et aux banquets,vomissant puis se remettant à baffrer et à boire-« Le satiricon » de Pétrone- tous très  riches se mariaient pour un mois-pognon-divorcaient et se remariaient jusqu’à 10 ou 15 fois dans leur vie.

 

Les grandes villes se vidaient dans des enceintes disproportionnées.

 

Pendant ce temps,notamment en Gaule,la population s’accroissait:natalité vivace,émigration,colons romains ou italiens,etc.
Mais où vivaient-ils donc:dans les campagnes,les villas gallo-romaines,les forêts qu’ils défrichaient,les »déserts » des monastères qui se multipliaient:les recensements démographiques n’ont alors plus guère de sens:le gallophile Camille Julian estime la population du pays entre 20 et 30 millions,chiffres  manifestement exagérés,les  gallophobes à 4 à 5 millions,chiffre tout aussi faux.

 

La vie était passée,certes tumultueuse, d’une péninsule sombrant dans la torpeur,le taedium vitae,l’aurea mediocritas,le sexe et le sang,une réthorique vide à la Cicéron: »Tu n’es pas chrétien;tu es cicéronien » entendirent soit saint Ambroise soit  saint Augustin ( les traditions divergent ),la capitale changeait-Ravenne,Milan-puis Romulus Augustule fut déposé par un « barbare » dans l’indifférence générale:les regrets vinrent plus tard:Sidoine Appolinaire,Ausone,etc.

 

« Moyen-Age ou antiquité tardive » se demande l’historien catholique du siècle dernier André-Irénée Marrou?

Au fond qu’importe:la vie l’a emporté sur toutes les machines-et les robotisés sont morts sans sépultures.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s