Au feu:la police!

Pourquoi libéraux,marxistes,libéraux-sociaux,sociaux-libéraux,trotskystes,anarchistes,libertaires,libertariens,fascistes,nationaux-socialistes,etc,finissent-ils tous par appeler la police?
Outre le fait mille fois prouvé par l’histoire que ce sont tous des crétins vaniteux,parce qu’en niant la nécessité d’une police mesurée,grâce à l’apparition d’un « Homme nouveau » ,toujours le même d’ailleurs,devant leur « Nouvelle réalité », »Nouvel âge » ou « Nouveau monde » qui se révèlent  imaginaires,il faut bien remettre de l’ordre dans le désordre qu’ils ont établi par leurs calembredaines et fariboles:Halte au feu!

Et le bon peuple est soulagé:enfin l’ordre.

Internet est le nouvel « Espace de liberté »,après et avant d’autres,où s’installe peu-à-peu la police et « Le despotisme doux » de son chef le FM Colomb, et cette irruption était inévitable.
De même,les parents « libertaires » ou « libéraux » sauf à prendre la pèdre d’escampoute,finissent-ils par les paires de baffe,les fessées,le fouet et le « secouement » jusqu’à ce que mort s’ensuive.

A beau mentir celui qui vient de nulle part et aboutit à nulle part,celui qui a fait « Du passé table rase ».

Et ils sont les premiers-ou les seconds- à aller à l’échafaud ou au goulag et ,résignés,y montent ou y vont le coeur léger: »La liberté ou la mort » et comme il n’y a plus une seule liberté « Vive la mort »-Milan Astray,chef de la Phalange espagnole.

Ce cri stupéfia alors le philosophe catholique espagnol,père de dix enfants,Miguel de Unamuno:son « Sentiment tragique de la vie » l’avait préservé de ces foutaises absurdes ( il aurait mieux fait de parler de « Sentiment dramatique »,mais passons:il est espagnol de la tête aux pieds ).

« La révolte contre la réalité est la métaphysique du mal »-Bernanos- qui après avoir applaudi les franquistes,les « rouges » ayant massacré prêtres et violé religieuses en masse,s’exila des « Grands cimetières sous la lune » pour aller au Brésil au « Chemin de la Croix des âmes » et deux de ses fils partirent à Londres rejoindre « Les français libres » de de Gaulle en tant que « Cadets » avec d’autres gamins qui souvent avaient moins de 18 ans et trichaient sur leur âge,alors que le pauvre Brasillach s’écriait: »Le fascisme-« Immense et rouge »-est la jeunesse du monde »:il fut fusillé à la Libération après avoir écrit ses superbes « Poèmes de Fresnes » qui font penser à « La balade de la geôle de Reading » d’Oscar Wilde, dont ils partageaient,quoique lui inactif,les moeurs.

 

 

 

Paix à l’âme de ceux qui se sont égarés dans une époque égarée.

 

Et voila que tout recommence,non pas comme l’espérait ce même de Gaulle: »Un jour un jeune homme de18 ans lira cela et tout recommencera » mais « bis ou ter,etc,placent ».

 

« L’espèce humaine est capable de peu de réalité »-X-et pourtant « Rien n’existe en dehors des réalités »-du même- et voici à nouveau « L’homme révolté » et son éternel acolyte,la police.

Le même à un de ses compagnons qui lui demandait s’il était révolutionnaire: »Je continue ».

« Accusez-moi de présomption,de malice,les anges que je sers sont ma seule police »-Cocteau.

 

« Les anges dans nos campagnes,etc ».

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s