L'ANNÉE LITURGIQUE

 

L’ANNÉE LITURGIQUE

Dom Guéranger

Accueil

« Le modèle de la réforme liturgique est Prosper Guéranger dont les deux volumes des Institutions Liturgiques  et leur Défense parurent de 1841 à 1844. Il les fit suivre d’une explication historique et spirituelle du propre du temps, assortie de vie de saints : L’Année liturgique fut l’oeuvre de toute une vie, et c’est le successeur de Dom Guéranger qui l’acheva ; cinquante mille séries en avaient été vendues à la fin du siècle. Aux yeux de son auteur, il s’agissait pour les moines de rendre la liturgie au peuple chrétien, qui « durant des siècles en avait vécu. »

Jacques Gadille, Histoire du Christianisme, volume 11 p. 130 , Desclée 1995

Rappelons aussi que l’Année Liturgique était la nourriture spirituelle quotidienne de M. Martin, le père de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus.

Note du copiste: Le long et éprouvant travail de numérisation n’a reproduit que très partiellement la partie latine de cette collection, en raison de l’ampleur des corrections à effectuer. Vous en trouverez toutefois un exemple dans  le volume consacré au Carême. De manière générale les chapitres concernant la prière du matin et les pratiques quotidiennes n’ont pas été systématiquement repris. Reportez-vous à la partie consacrée au Carême. Il y a toutefois des exceptions parfois notables. Que les coquilles liées à ce genre d’exercice, ne vous cachent pas l’océan… que vous ouvre dom Guéranger.

Numérisation : Abbaye Saint Benoît de Port-Valais

Pentecôte 2006

Publicités

Un rien le console

Un homme soudain en pleine tempête fait ce  qu’il faut,son coeur un instant lui fat mal,entend dans la rue noire une voix de jeune femme haute et claire,un enfant qui passe en  chantonnant,un homme qui sifflote dans la rue toujours noire.

 

Mais que serait un monde sans jeune femme à la voix haute et claire?Sans enfant qui chantonne en passant?Sans homme les mains dans les poches qui sifflote?

Que serait un tel monde si ce n’est un enfer?

 

Un rien le console.

l’EVANGILE AU QUOTIDIEN-Jeudi 14 juin 2018: commentaire de Saint Jean Chrysostome : « Va d’abord te réconcilier avec ton frère « »

l’EVANGILE AU QUOTIDIEN

« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68

Jeudi 14 juin 2018

Le jeudi de la 10e semaine du temps ordinaire

Saint(s) du jour : Bse Francisca de Paula de Jesus, laïque brésilienne († 1895)

Voir le commentaire ci-dessous, ou cliquer ici
Saint Jean Chrysostome : « Va d’abord te réconcilier avec ton frère »

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,20-26.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : ‘Tu ne commettras pas de meurtre’, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement.
Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu.
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.
Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison.
Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

Commentaire du jour :

Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l’Église
Homélies sur la 1ère lettre aux Corinthiens, n° 27 (trad. AELF)

« Va d’abord te réconcilier avec ton frère » 

L’Église n’existe pas pour que nous restions divisés en y venant, mais bien pour que nos divisions y soient éteintes ; c’est le sens de l’assemblée. Si c’est pour l’eucharistie que nous venons, ne posons donc aucun acte qui contredise l’eucharistie, ne faisons pas de peine à notre frère. Vous venez rendre grâce pour les bienfaits reçus : ne vous séparez pas de votre prochain.

C’est à tous sans distinction que le Christ offre son corps en disant : « Prenez et mangez en tous ». Pourquoi n’admettez-vous pas tous à votre propre table ? … Vous faites mémoire du Christ, et vous dédaignez le pauvre ? … Vous prenez part à ce repas divin ; vous devez être le plus compatissant des hommes. Vous avez bu le sang du Seigneur et vous ne reconnaissez pas votre frère ? Même si vous l’avez méconnu jusque-là, vous devez le reconnaître à cette table. Il nous faut tous être dans l’Église comme dans une commune maison : nous ne formons qu’un seul corps. Nous n’avons qu’un même baptême, une même table, une même source, et aussi un seul Père. (cf Ep 4,5 ;1Co 10,17)

 

Abattre l’eunuque Macron,sa vieille Jocaste et leur mère à tous la guenon arboricole Lucy:ils bradent la France au tout venant

-Bombes H;

-Barrages;

-Aéroports;

-TGV;

-Alstom;

-Ports;

-etc;

-Et bientôt les cimetières où il veut envoyer les enfants à naître,les vieillards,les malades,les femmes enceintes,les handicapés

 

POUR LE PLUS GRAND BENEFICE DE LA CANAILLE NUMERIQUE,DES LGTB,DES PRO-MORT,DES FINANCIERS VEREUX,DU LUMPEN PROLETARIAT « INTELLECTUEL » , DES NEO-PAÏENS TECHNOLOGIQUES , DES PETASSES FEMINISTES ET AVEC LA COMPLICITE DE FRANCOIS DERNIER

 

« DE TOUS  CEUX QUI REUSSISSENT » A VOUS TUER

 

Cet enfant est mort car les anglos dont la frigide May lui ont supprimé son appareil pour respirer alors que de vieux connards richissimes se font conserver dans la et enfant est mort car les anglos dont la frigide May lui ont supprimé son appareil pour respirer alors que de vieux connards richissimes se font conserver dans la glace pour ressusciter un jour et continuer à gagner du pognon:HONTE ETERNELLE SUR CE MONDE MODERNE

Cet enfant est mort car les anglos dont la frigide May lui ont supprimé son appareil pour respirer alors que de vieux connards richissimes se font conserver dans la glace pour ressusciter un jour et continuer à gagner du pognon:HONTE ETERNELLE SUR CE MONDE MODERNE